Brioche vendéenne


La viennoiserie, Les infractions sucrées / mercredi, février 13th, 2019

Article 24 du Code de la Gourmandise : « Rien de tel que l’odeur d’une bonne brioche maison pour vous faire sortir du lit ».

Voici la première recette de viennoiserie du blog : la brioche vendéenne ou gâche. La différence avec la gâche c’est que la brioche vendéenne contient de la crème et du beurre et la brioche vendéenne est faite uniquement avec du beurre, beaucoup de beurre 😂. En effet, la brioche vendéenne est un peu plus grasse que le nanterre.

Si ma mère et mon frère avaient déjà tenté avec succès de faire des brioches maison, c’etait ma première tentative et franchement, je suis très contente de moi ! La brioche a bien monté et la mie était bien moelleuse et filante. A part que j’ai oublié de dorer ma brioche, je n’ai pas grand chose à lui reprocher 😉

Allez c’est parti pour un peu de boulot pour un max de plaisir au petit déjeuner !

Ingrédients :

  • 250 g de farine (T45 ou T55)
  • 5 g de sel (1/2 cuil. à café)
  • 30 g de sucre
  • 15 g de levure fraiche biologique
  • 3 œufs
  • 175 g de beurre
  • 1 jaune d’oeuf pour la dorure.

Déroulé de la recette :

Alors au choix on prend son robot pâtissier, ses mains ou encore un batteur électrique à main muni de deux crochets.

Pour le robot pâtissier, c’est plutôt simple, on prend le crochet, on met la farine, le sel et le sucre, on fait un puit, on ajoute les œufs battus et la levure émiettée puis on met le robot en marche vitesse moyenne pendant 5 minutes environ. Une boule doit se former et se détacher des parois du bol.  Sortez la pâte du bol, allonger la pâte en rectangle, déposez le beurre ramolli par-dessus et pétrissez de nouveau pendant 5 minutes jusqu’à l’incorporation complète du beurre. La pâte doit être homogène et ne doit plus coller aux parois du bol.

Si vous choisissez de prendre vos mains, c’est quasiment le même procédé mais ce sera plus long et plus salissant 😅. Mettez le sucre, le sel et la farine dans un saladier. Creusez y un puit, ajoutez les œufs légèrement battus et la levure émiettée. Commencez à mélanger doucement entre vos mains. Lorsque vous pouvez former une boule qui se détache des parois du bol, sortez-la du saladier et pétrissez-la sur le plan de travail pendant au moins 10 minutes. C’est à ce moment que vous pouvez vous aidez d’un batteur muni de crochets si la pâte colle trop et que vous ne pouvez pas la travailler. Allongez un peu la pâte en rectangle puis déposez le beurre ramolli dessus, recouvrez avec la pâte puis pétrissez de nouveau avec vos mains (ou le batteur muni des crochets) jusqu’à incorporation complète du beurre. La pâte ne doit plus trop coller.

Maintenant, quel que soit votre méthode pour réaliser la pâte, c’est le temps de pousse ! On met la pâte dans un saladier, recouvert d’un torchon humide et on laisse pousser au chaud (25°C) pendant une heure. La pâte doit doubler de volume.

Une fois la pousse terminée, on dégaze la pâte, c’est-à-dire qu’on chasse l’air qu’elle contient en la malaxant et en la tapotant. Beurrez un moule à cake, divisez votre pâte en 6 ou 8 pâtons que vous façonnerez en boules bien régulières si possible. N’hésitez pas à fariner un peu vos mains si la pâte colle.  Disposez les boules les unes à côté des autres au fond du moule à cake, elles doivent être légèrement serrées mais ce n’est pas grave s’il y a des petits espaces car la pâte va monter avant d’aller en cuisson.

C’est parti pour une nouvelle heure de pousse ! Encore une fois, la pâte doit avoir doublé de volume, vous verrez c’est flagrant !

Dorez la pâte avec le jaune d’œuf mélangé à un peu d’eau. Vous pouvez ensuite mettre du sucre perlé.

Faites cuire la brioche pendant 20 à 25 minutes dans un four préchauffé à 180° C.

Démoulez sur une grille, inspirez profondément… ça sent bon non ? 😋

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *